Un très bel interview

Interview de Christine Philip au sujet de la scolarisation des enfants autistes

Cliquez ci-dessous

Vers une école inclusive

Un site à découvrir qui référence de nombreuses ressources sur le thème de l’école inclusive

Autisme : l’école inclusive, c’est maintenant ?

 

Par EgaliTED

La loi handicap votée en 2005 est censée garantir l’accès à l’école en milieu ordinaire préférentiellement au milieu spécialisé. Nous avons déjà traité ces questions, montrant comment dans de nombreux pays on parvenait à scolariser avec succès 80% des enfants autistes, là où la France peine à dépasser 20%. Or, 9 ans après, les progrès sont bien longs à se faire sentir et force est de constater que sur le terrain les résistances au changement frisent la crispation et que la loi est régulièrement bafouée. Pour de nombreuses familles touchées par l’autisme, la rentrée 2014 tourne au cauchemar. Tour d’horizon des témoignages de cette rentrée 2014. Pour les découvrir, cliquez sur le lien suivant :

 

Pour connaître vos droits,

Consulter le site Intégration scolaire et Partenariat

 

ou le site d'Alexandra GREVIN

ou la rubrique vos droits du site d'Autisme France

 

Scolarité des enfants avec autisme en Suisse

 A la suite d’une interpellation d’Autisme Genève, le Comité des droits de l’enfant s’intéresse aux traitements des enfants autistes en Suisse et à Genève.
 
«Il s’agit d’un paradoxe incompréhensible: alors que les personnes autistes souffrent principalement d’un déficit au niveau social, à Genève, ils restent tenus à l’écart du milieu ordinaire.» Remontée, Marie-Jeanne Accietto, présidente d’Autisme Genève, reste cependant combative. A la suite d’un rapport envoyé par son association au Comité des droits de l’enfant (CDE) en mai dernier, l’institution onusienne a interpellé l’Etat genevois et la Suisse, en vue d’obtenir des précisions quant à leur respect de la Convention des droits de l’enfant.
La demande porte notamment sur les mesures prises par l’Etat afin de favoriser l’inclusion des enfants autistes à un milieu scolaire ordinaire, interdire certains traitements psychiatriques néfastes ou réduire l’usage de psychotropes. Genève doit rendre ses réponses avant le 15 octobre prochain. Celles-ci seront traitées lors de la prochaine session du CDE, en janvier 2015.
Pourquoi, outre la Suisse, Genève est-il le seul canton concerné par cette demande? «Car c’est Autisme Genève qui a tout d’abord alerté le CDE sur la pratique genevoise, note Mme Accietto. Si d’autres cantons intègrent davantage les enfants autistes à des classes ordinaires, leur situation n’est toutefois pas beaucoup plus réjouissante.»