• Philosophie

    La pédagogie inclusive au service de tous les enfants
  • De plus en plus d’enfants avec des troubles de l’apprentissage ou porteurs d’un handicap rejoignent l’école qui est la place légitime de tout enfant.

    • En France, depuis 2005, une loi a ouvert l’école aux enfants en situation de handicap.
    • En Suisse, depuis 2015, la loi porte aussi le développement de l’école inclusive.

  • Dans d’autres pays, ceci existait déjà. Dans tous les cas, que les enfants présentent de l’autisme ou des troubles spécifiques de l’apprentissage, il est essentiel que l’inclusion puisse s’effectuer avec des outils adéquats et du personnel formé.

    Or, par manque de moyen ou de formation, les aides dont les enfants ont besoin pour réussir leur parcours et développer au mieux leurs compétences scolaires ne sont pas toujours au rendez-vous.

  • Un soutien scolaire spécialisé, précis et de grande qualité, peut permettre de soulager l’enfant et son entourage. Là, est la vocation d’Epsilon à l’école.

    Epsilon à l’école est un réseau de professionnels spécialisés

    Créé en 2013, fruit d’un travail de synthèse de plus de plus de 10 ans de diverses approches pédagogiques, Epsilon à l’école est un réseau de professionnels spécialisés dans l’accompagnement et le soutien scolaire spécifique aux élèves à besoins particuliers en s’appuyant sur 3 valeurs fondamentales
  •  

    inclusive

     

  •  

  • Pouvoir aider un enfant avec un handicap comme l’autisme, la dyslexie, ou toute autre particularité non diagnostiquée, dans son soutien scolaire, exige :

    • De connaître comment fonctionne l’Education Nationale, ses obligations légales, ses différents intervenants, les moyens qu’elle met à disposition et le langage qu’il faut savoir utiliser pour échanger avec ses professionnels.
    • De connaître les méthodologies qui existent pour aider les enfants à comprendre, apprendre et progresser dans les programmes scolaires.
    • De travailler en partenariat avec les parents et toute l’équipe qui entourent l’enfant.
    • De suivre ou de faire suivre son enfant avec une attention soutenue et individualisée, tenant compte de ses particularités, mais surtout de ses centres d’intérêt qui vont être le point majeur du développement de sa motivation pour évoluer à l’école.

    Que les enfants soient porteurs de handicap mental comme l’autisme ou simplement différents et en difficulté, il est souvent naturel de constater que l’enfant manque de bases.

    Or, la reprise de ces « bases » exige une progression propre à chaque enfant. La réponse à la spécificité de chaque individu n’est pas vraiment prise en compte par l’école ni dans les heures de soutien scolaire classique.

    Les professionnels de l’Education Nationale, ne sont pas, la plupart du temps, formés aux spécificités des handicaps, aux stratégies d’enseignement efficaces dans ce cas, ni aux décompositions de tâches qu’exigent certains enseignements. De plus, l’adaptation de programmes de soutien scolaire exige des bilans, une organisation de travaux individualisés basés sur le développement de l’intérêt et de la motivation de l’enfant qui sont souvent écartés pour une simple question de temps. Les intervenants ne peuvent que rarement mettre en place de véritables programmes adaptés dans leurs heures imparties.

    Les difficultés qui en découlent peuvent s’avérer très préjudiciables pour l’enfant qui va se confronter à l’échec chronique, source de frustration et point de départ de nombreux troubles du comportement souvent critiques pour son maintien à l’école dans des conditions satisfaisantes.

  • Les news